Un cercle de solidarité pour Betty

cercle de solidarité pour Betty le 05 juin devant la cathédrale de Soissons

Contre l’excision, contre l’expulsion, citoyen.ne.s, élu.e.s, représentant.e.s d’association ont formé le mercredi 05 juin un cercle de solidarité avec un moment de silence. Pour Betty, pour sa fille Souad, pour toutes les filles menacées, les filles et les femmes victimes de ces mutilations, excisions ou infibulations, parce que le statut des femmes est encore trop souvent d’infériorité, nous demandons aux pouvoirs publics et à l’administration de la bienveillance et de l’écoute.

Si les demandes d’asile sont mal préparées, si les dossiers sont mal défendus, les recours se perdent ensuite dans le formalisme des instructions et les juges oublient le motif premier : le danger qui pèse sur les jeunes filles et les mères. On ne saurait l’ignorer, bien que l’excision soit partout interdite, elle est encore pratiquée par « tradition ». En Guinée, par exemple, on estime que 97 % des femmes ont été mutilées. Alors, bien que Betty et avec elle d’autres familles soient hébergées dans un centre d’accueil pour le « retour volontaire », elle n’est pas du tout volontaire au retour car elle craint le pire pour sa fille.

Près de 4 années à attendre un statut qui permettrait à sa famille de rester, des années sans ressource avec l’espoir que les enfants poursuivent leur scolarité dans ce pays de refuge, que ce pays protège sa fille du danger, et cet espoir serait brisé ?

Aidez-nous à protéger Souad et exigez que la famille de Betty soit régularisée, signez la pétition : http://www.educationsansfrontieres.org/spip.php?article56111

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s